Retour à l'Accueil

retour    
Les restaurants et les loisirs parfois nocturnes à Saint François.
 

Meteo à St François

La cuisine créole : Les Restaurants sont trop nombreux et variés à Saint-Francois pour que nous puissions vous les citer tous.
Des sites spécialisés le feront mieux que nous... Un exemple, à l'adresse suivante vous trouverez une liste avec description succincte de 76 restaurants de Saint François.
http://www.antillesresto.com/guide/recherche-ville.asp?s=Saint-Francois&region=guadeloupe

Nous allons juste vous parler de ce que vous pourrez y manger, en commençant par une présentation de la cuisine créole, cuisine métissée s'il en est !

Le métissage culinaire.
De l’Afrique vient la consommation des "racines" : ignames, madères, malangas et patates douces sont très présents.
Les Indiens ont apporté avec eux le curry, un ingrédient essentiel à la préparation du colombo. A l’exception de quelques épices locaux, la cuisine créole leur doit aussi l’usage des épices en général.
Des Indiens Arawaks et de ceux des Caraïbes, on a conservé l’usage du Roucou, une graine rouge utilisée dans les sauces, notamment pour ses propriétés colorantes. (Certaines femmes l’utilisent aussi comme colorant, pour la peau)

Enfin, la cuisine créole a hérité de la France bon nombre de ses ingrédients de base : Farine, riz, poitrine et lard fumés, féculents et légumes secs, morue séchée et autres salaisons. Rien d’étonnant donc à ce que l’on retrouve la morue et le lard dans une majorité de plats créoles.

Une poignée de riz et une poignée de haricots rouges font un accompagnement idéal.

Les queues et pieds de porc sont particulièrement appréciés. Le sang de l’animal tué est utilisé pour faire le boudin ... antillais.

Le Ti-Punch.
Un repas créole commence toujours par un punch. Préparé à base de fruits macérés, il en existe presque autant de sortes qu’il y a de variétés de fruits.
Plus ou moins sucrés, la douceur des punchs ne doit pas faire oublier qu’ils sont préparés avec du rhum à 50° et que le sucre de canne qu’on y ajoute fait encore monter le degré d’alcool. A consommer avec modération !
Le punch est souvent accompagné d’amuse-bouches : certains comme les acras (beignets de morue ou de crevettes) sont devenus aussi célèbres que la boisson qui l’accompagne.

Le ti-punch est uniquement composé de sucre, jus de citron vert et rhum agricole.

Les plats aux noms colorés.
Les "dombrés aux ouassous" sont des boulettes de farine accompagnées d’écrevisses locales, appelées « z’habitants » en Martinique.
Le "matété" et le "matoutou" sont à base de crabes macérés dans du citron.
Les ragoûts de "chatroux" (petite pieuvre) ou de" lambis" (crustacé local ressemblant à l'ormeau.
Le crabe farci, le macadam (riz et morue canne) la "chiquetaille" (morue grillée et déchirée en lambeaux) ou encore le féroce (à base d’avocat, de morue et de farine de manioc).
Les fameux colombo qui sont des plats de viandes, mijotés au curry mais bien moins épicés que leurs ancêtres cingalais de Sri Lanka.

Poissons, Viandes, Desserts.
Outre la morue, le poisson frais est également très présent dans la cuisine créole. D’une exceptionnelle saveur aux Antilles, petit poisson de nasse ou darne de thazar, il se prépare en court-bouillon (blaff) ou grillé.

Le poulet est très apprécié des antillais qui aiment à le consommer boucané, c'est-à-dire fumé à la sciure de canne à sucre brûlée et arrosé durant la cuisson de "sauce chien". Excellent ! Vraiment excellent ! Si Si !!!
Le cabri est aussi d’avantage consommé depuis l’arrivé des indiens qui en sont très friands. Enfin, le porc n'est pas oublié.

Une multitude de fruits et légumes accompagnent ces plats. Des tubercules, bien sûr, mais aussi le fruit de l’arbre à pain (le uru) importé de Polynésie et qui se consomme comme une pomme de terre. La banane est également courante sur les tables antillaises comme légume ou comme fruit. Mais, s'il vous plaît ne quittez pas la Guadeloupe sans avoir goûté à la purée de christophine. Rien que le nom me fait saliver sur mon clavier...

Le piment est omniprésent dans la cuisine créole, il accompagne tous les plats. Particulièrement fort, pour ne pas dire un des plus forts du monde, le piment créole est employé pour nettoyer les aliments et les parfumer. Soyez prudent dans son usage : trop de piment rend le plat immangeable !

Enfin, pour les gourmands, au dessert, les fruits exotiques ont la part belle. Mais vous pourrez peut être succomber aux "doucellettes", "philibots", "lotchios"," cratchés". Ce tour d'horizon des desserts ne serait pas complet sans le fameux blanc-manger coco qui est un dessert à base de noix de coco et de lait parfumé à la vanille, ni la classique banane flambée au rhum, ou encore le tourment d’amour (genre de gâteau de Savoie à la crème au coco) dont nous reparlerons dans le chapitre consacré aux Saintes.

A la nuit tombée, du port de pêche à la pointe de Saint François, s’étalent de nombreux petits restaurants, du lolo à poulet boucané aux restaurants gastronomiques en passant par les cantines créoles.

Autre signe qui ne trompe pas : lorsque vous voyez la population Antillaise, faire la queue (parfois longue) pour de la "vente à emporter", n'hésitez pas l'adresse est bonne. Et il est bien rare que vous n'y trouviez pas une chaise et un coin de table pour vous accueillir !

    

 

Les Bars et Discothèques.

Ils font partie de la trépidante vie nocturne Saint-Franciscaine. Rien que dans leur nom, j'y trouve déjà de la musique, de la couleur, j'entends le zouk.

Parmi les Bars, citons l'Arobas @ à 2 pas du studio, le Mathis Café qui fait restaurant concert certains soirs de la semaine, et l'Abordage, au Casino, qui fait aussi Resto.

Le haut lieu de la nuit à Saint-François excepté le Casino est le Bizz'Art Café situé sur la route entre Saint François et Le Moule et c'est là que tout le monde se retrouve (tous styles, tous ages, toutes couleurs). A chacun sa spécialité, à vous de les découvrir.

Quant aux Discothèques, outre le Bizz'Art et le Casino on peut aussi danser à l'Acapulco et au Cotton Club.

   
Le Casino.
Comme le Studio, le Casino est situé Avenue de l'Europe et les inconditionnels du "Bandit manchot" ou des Tables de jeux y trouveront leur bonheur.

"Les jeux sont faits… rien ne va plus…" Les grandes salles luxueuses et climatisées sont là pour satisfaire votre goût du jeu. L’accès aux machines à sous (jackpots et pokers électroniques) est gratuit et autorisé à toutes personnes majeures. La mise minimum est de 20 centimes d’euros.

Les antillais sont de grands amateurs de paris et de jeux. Il n’est donc pas étonnant de les retrouver nombreux, de longues heures durant, installés devant les bandits manchots.
Pour la partie ''tables de jeux'', l’entrée est payante. Quelle que soit la salle choisie, une tenue correcte est exigée.

 


retour

Location d'un Studio pour vos vacances en Guadeloupe à Saint François
Location vacances mer - Appartement en location saisonnière en Guadeloupe - De particulier à particulier
copyright Guadeloc Reproduction interdite